vendredi 1 mars 2024

PEINDRE AVEC LA LUMIÈRE, impressionnisme et photographie

© Bernard Plossu

Peindre avec la lumière

Impressionnisme et photographie

 

Photographies de Bernard Plossu, Ayline Olukman, Lionel Montagne, Olivier Desrousseaux et Joseph Lamps

 

1839 est une date importante qui voit naître la photographie. Degas, Manet, Gauguin, Cézanne…, nombreux sont les peintres impressionnistes qui, fascinés par cette nouvelle invention, s’en sont inspirés pour créer certaines de leurs œuvres. Quand Georges Eastman invente l’appareil photo « portable » en 1888, les artistes postimpressionnistes se sont emparés de ce nouveau procédé comme modèle pour leurs peintures. L'invention de la photographie avait alors changé la perception du monde.

Par sa manière de représenter le caractère éphémère de la lumière en extérieur, en représentant principalement des paysages ou des scènes de la vie, le mouvement impressionniste a de nombreux points communs avec la photographie contemporaine. A l’aide de procédés comme l’autochrome ou le film argentique, l’impression à la gomme, au charbon ou le tirage Fresson, les photographes obtiennent des effets qui, en termes de traitement du sujet, de la matière et de la lumière, sont proches de la théorie du pointillisme.

Le titre de cette exposition « Peindre avec la lumière » reprend ainsi le sens étymologique de « Photographie » et montre comment les photographes, à leur tour, sont les héritiers du mouvement artistique.

 

Cette exposition est présentée par l’association Helio, en résonance avec l’événement du MUba qui accueille les œuvres du musée d’Orsay à l’occasion des 150 ans de l’impressionnisme .

 

Galerie Nadar - Médiathèque André Malraux de Tourcoing
Du 16 mars au 25 mai 2024

VERNISSAGE LE SAMEDI 23 MARS 2024 A 11H30

jeudi 18 janvier 2024

VERNISSAGE DE L’EXPO SURRÉALISME ET PHOTOGRAPHIE











Ce samedi 13 janvier 2024, l'exposition "imagine" a été inaugurée en présence d'un public nombreux, venu à la maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing découvrir les photographies de Gilbert Garcin et des photographes invités à présenter leurs photographies autour du thème du surréalisme. L'exposition est visible jusqu'au 10 mars 2024.

Autour de l’œuvre de Gilbert Garcin, les photographies de Willy Del ZOPPO, Daniel LIÉNARD, Louise NARBO, Ayline OLUKMAN, François PARMENTIER, Sabine PIGALLE, Patrick RIMOND, Myriam RISPENS. Le témoignage en photo des amis de Gilbert Garcin : Fred PEREIRA, Bernard PLOSSU, Christian RAMADE, Olivier REYNAUD. Le film Le Cabanon de mister G. de Rima SAMMAN & Patrick LE BESCONT.

Merci à Hervé Deméyère les photos

MAISON FOLIE HOSPICE D'HAVRÉ DE TOURCOING
DU 13 JANVIER AU 10 MARS 2024
ENTRÉE LIBRE

dimanche 14 janvier 2024

14e CONCOURS DE PORTFOLIOS HELIO

© Sébastien Pageot

© Kim Sattler

© Stéphane Duquesnoy
 
Pour sa 14e édition, le concours de portfolios organisé par l’association Helio a eu lieu ce dimanche 14 janvier 2024 à la maison Folie hospice d’Havré de Tourcoing dans le cadre de l’exposition surréalisme et photographie « imagine, autour de Gilbert Garcin ».
Les six membres du jury ont eu l’occasion de découvrir et d’évaluer les travaux des 7 photographes choisis lors de la présélection des candidatures.
Les trois lauréats, (dont deux ex aequo !), auront la possibilité de présenter leurs travaux lors d’une exposition à la Galerie Nadar de la Médiathèque André Malraux de Tourcoing en 2024.

Les deux 1ers lauréats, ex æquo, sont : Sébastien PAGEOT et Kim SATTLER
Le 3e lauréat : Stéphane DUQUESNOY

Bravo et félicitations aux lauréats et merci à tous les candidat(e)s et aux membres du jury pour leur participation !

jeudi 11 janvier 2024

LES TEMOIGNAGES DES AMIS DE GILBERT GARCIN de Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud et Fred Pereira

© Bernard Plossu

© Christian Ramade

© Olivier Reynaud

© Fred Pereira
 

Photographies de Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud et Fred Pereira

Dans les années 1992 alors que je dirigeais un stage couleur au festival « Aubagne en vue » je vois arriver un brave « Papy » qui m’explique qu’après avoir géré une grosse entreprise de luminaire à Marseille tout en faisant de la voile pendant ses loisirs, il avait décidé de prendre sa retraite. Pensant être trop âgé pour se mettre à la peinture il avait pensé s’essayer à la photographie dont il ignorait tout ou presque. Ce fut un stagiaire assidu, perspicace et curieux et surprenant de créativité ; à la fin du stage je lui ai conseillé d’oublier la technique qu’il pourrait perfectionner suivant ses besoins mais surtout de lire des livres de photographes afin de comprendre le monde des images. Pendant une année il ne s’est pas passé une semaine sans qu’il ne m’appelle. Au bout d’un an il était devenu incollable sur l’histoire de la photographie de Niepce à Peter Witkin et Jeff Wall ; c’est ainsi qu’une amitié durable s’est créée.
Il avait pris l’habitude de se faire des autoportraits qu’il tirait sur papiers de petits formats et collait ensuite sur toutes les images qu’il trouvait. « A mon âge je n’ai plus beaucoup de temps pour voyager cela me permet de faire le tour du monde dans mon appartement ». C’est ainsi que Gilbert Garcin est devenu Mister « G », éternellement affublé de son grand manteau de laine grise, et que l’émule de Jacques Tati est devenue « une image ». Rapidement la machine s’est emballée : Gilbert entre à la galerie Parisienne les filles du Calvaire en 1999, puis expose au Portugal, au Brésil, en Grèce, en Espagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Suisse, en Italie, aux USA. Il avait chaque année sa place réservée à Paris-photo. Il quitte le Calvaire pour la galerie Camera Obscura. En 2013 il est une des têtes d’affiches des Rencontres d’Arles. Il publiera une dizaine de livres avant d’entrer dans le club très fermé des photographes de « Photopoche ».
Gilbert était doué d’une grande lucidité et d’un énorme potentiel de travail. Obsessionnel, il se lève tôt le matin pour parcourir le monde sur internet à la recherche de nouveaux contacts. Après le petit déjeuner il court après de nouvelles idées qu’il croque rapidement sur un cahier de brouillon. Si l’une d’elle lui semble réalisable, il file sur la terrasse de son appartement situé au dernier étage de l’avenue du Prado à Marseille, où en plein mois d’août il fait souvent prés de 45°, pour « s’autoportraiturer ».
« Les poses sont difficiles à tenir avec mon Loden et mon chapeau » m’avouait-il.
La deuxième étape se passe dans son atelier à sa villa de La Ciotat : un cabanon de 8m2 au fond de son jardin au sol de terre battue. Au milieu y trône une vieille table en bois recouverte d’un plateau d’isorel, au-dessus de la porte est accroché un projecteur de diapo Prestinox qui projette des fonds très minimalistes, nuages, mer, désert de sable, sur un Canson punaisé au mur. Les étagères sont pleines de boîtes à chaussures remplies de petits découpages le représentant dans toutes les positions imaginables, têtes, bras, jambes, accessoires, objets hétéroclites qui permettent à Gilbert Garcin de construire
ses scénettes, attention ici le numérique n’a pas sa place. Une fois réalisé, le cliché était confié à son fidèle tireur Bernard Caramante.
Si le charme opère si bien, c’est parce qu’il nous conte les petites évidences de la vie, le temps qui s’écoule, le quotidien, ces choses qui nous concernent tous et qui allient gravité et légèreté, humour
et dérision, mais de toute évidence lui n’est autre que nous-mêmes. Je me souviens d’une de ses phrases : « Aujourd’hui j’ai compris que je ressemblais à tout le monde. C’est pour ça que je ne passe pas inaperçu ».
Un jour Gilbert me téléphone, me demandant de passer chez lui ; il faut dire que nous habitions à Marseille à 300 mètres l’un de l’autre et nos rencontres étaient fréquentes. Il me présente deux portraits en noir et blanc grandeur nature le représentant, l’un est en buste l’autre en pied ; les deux images sont collées sur un carton rigide. J’étais habitué à ses autoportraits en miniature qu’il utilisait pour faire ses montages mais là je me demandais à quoi cela allait bien lui servir. « Je suis âgé me dit-il et je n’aurai jamais le temps de tout faire, de tout voir, prends donc ces deux effigies et promène-moi où tu veux à ta guise ». Nous étions dans les années 1995, coloriste invétéré me voilà parti acheter des bobines en noir et blanc avec mes deux « Gilberts » sous le bras ! Cela faisait partie de nos nombreux amusements photographiques et ces images n’avaient pas vocation à être publiées.

Christian Ramade.

Imagine est une exposition présentée par Helio du 13 janvier au 10 mars 2024 à la maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing ayant pour thème surréalisme et photographie. Photographies de Gilbert Garcin, Willy Del Zoppo, Daniel Liénard, Louise Narbo, Ayline Olukman, François Parmentier, Sabine Pigalle, Patrick Rimond, Myriam Rispens. Le témoignage en photo des amis de Gilbert Garcin : Fred Pereira, Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud. Le film Le Cabanon de mister G. de Rima Samman & Patrick Le Bescont.
 

VERNISSAGE LE SAMEDI 13 JANVIER A 16H
VISITES GUIDÉES A PARTIR DE 15H
ENTRÉE LIBRE

mercredi 10 janvier 2024

LE CABANON DE MISTER G de Rima Samman et Patrick Le Bescont


Le cabanon de Mister G

Un film de Rima Samman et Patrick Le Bescont

Gilbert Garcin vous dévoile son univers photographique dans ce portrait filmé dans son atelier.

Imagine est une exposition présentée par Helio du 13 janvier au 10 mars 2024 à la maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing ayant pour thème surréalisme et photographie. Photographies de Gilbert Garcin, Willy Del Zoppo, Daniel Liénard, Louise Narbo, Ayline Olukman, François Parmentier, Sabine Pigalle, Patrick Rimond, Myriam Rispens. Le témoignage en photo des amis de Gilbert Garcin : Fred Pereira, Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud. Le film Le Cabanon de mister G. de Rima Samman & Patrick Le Bescont.
 

VERNISSAGE LE SAMEDI 13 JANVIER A 16H
VISITES GUIDÉES A PARTIR DE 15H
ENTRÉE LIBRE

 

NEAR DEATH EXPERIENCE de Myriam Rispens

© Myriam Rispens

Near Death Experience

Photographies de Myriam Rispens

Quand j’avais autour de 2 ou 3 ans, je jouais souvent dans le canal. Un jour, j’ai échappé des mains de celui ou celle qui me soutenait. J’ai plongé et glissé comme sur un toboggan, tête vers le bas. J’allais de plus en plus vite. Je passais à une vitesse vertigineuse à côté des photographies des personnes qui étaient importantes pour moi : grands-mères, grands-pères, quelques oncles et tantes.
De plus en plus rapidement. Je n’avais pas peur, c’était même assez amusant.
C’est étrange ce sentiment d’avoir un instant été « presque morte ». Il m’a fallu des décennies pour comprendre que j’ai eu une expérience de mort imminente (Near Death Experience). Mais « presque morte » n’est pas entièrement morte… Grâce à mes anges gardiens et des bouées salvatrices, j’ai pu rejoindre la surface.
Ces images, avec quelques autres, sont stockées dans le coffre-fort de ma mémoire. Cependant, j’ai toujours rêvé d’avoir une trace tangible de cet événement. Après toutes ces années, le médium photographique me permet de reconstituer ce souvenir.
Bienvenue dans mon voyage dans les eaux de Tervuren, Vilvoorde, Gent, Knokke, Cerfontaines et même dans l’eau sacrée du Gange à Varanasi.

Imagine est une exposition présentée par Helio du 13 janvier au 10 mars 2024 à la maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing ayant pour thème surréalisme et photographie. Photographies de Gilbert Garcin, Willy Del Zoppo, Daniel Liénard, Louise Narbo, Ayline Olukman, François Parmentier, Sabine Pigalle, Patrick Rimond, Myriam Rispens. Le témoignage en photo des amis de Gilbert Garcin : Fred Pereira, Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud. Le film Le Cabanon de mister G. de Rima Samman & Patrick Le Bescont.
 

VERNISSAGE LE SAMEDI 13 JANVIER A 16H
VISITES GUIDÉES A PARTIR DE 15H
ENTRÉE LIBRE

mardi 9 janvier 2024

SANS-VISAGES de Patrick Rimond

© Patrick Rimond

Sans-Visage 2022-2023

Photographies de Patrick Rimond

Tels des fantômes venus du présent, des passants du 21e siècle au visage flouté s’invitent dans les rues du New York des années 30. Sans-Visage* est une série de collages composés à partir de tirages de la photographe Berenice Abbott, issus de la série « Changing New-York », et de personnages capturés dans le logiciel Google Street View.
S’inscrivant dans le courant de la post-photographie, la série met en regard des époques, des techniques et interroge nos comportements. Des personnages, extraits d’un espace virtuel, photographiés par un système automatisé numérique, sont insérés dans des images réalisées par une artiste, avec une chambre photographique sur film argentique.
Patrick Rimond imagine leur déambulation dans le passé comme une vaine
quête d’un réel dont ils se sont déconnectés sous l’influence des écrans. Disproportionnés, maladroits, nos contemporains glissent sur l’image sans l’accrocher ; ils sont présents-absents. Les photographies de Berenice Abbott sont présentées sous la forme de documents** plutôt que comme une simple représentation des rues de N.Y., éloignant encore un peu plus les personnages du réel. La série souligne la tendance des habitants des grandes villes actuelles à être centrés sur eux-mêmes et à s’évader dans des mondes fantasmés.

*Dans l’œuvre de Hayao Miyazaki, les Sans-Visage sont des personnages incarnant la dissimulation de soi et la confusion des identités.
**Le document scanné intègre le tirage photographique d’époque, mais aussi son environnement technique avec des mires de calibration et le fond de papier. Les fichiers numérisés de la N.Y. Public Library sont fournis bruts et libres de droits.


Imagine est une exposition présentée par Helio du 13 janvier au 10 mars 2024 à la maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing ayant pour thème surréalisme et photographie. Photographies de Gilbert Garcin, Willy Del Zoppo, Daniel Liénard, Louise Narbo, Ayline Olukman, François Parmentier, Sabine Pigalle, Patrick Rimond, Myriam Rispens. Le témoignage en photo des amis de Gilbert Garcin : Fred Pereira, Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud. Le film Le Cabanon de mister G. de Rima Samman & Patrick Le Bescont.
 

VERNISSAGE LE SAMEDI 13 JANVIER A 16H
VISITES GUIDÉES A PARTIR DE 15H
ENTRÉE LIBRE

lundi 8 janvier 2024

FOUR SEASONS de Sabine Pigalle

© Sabine Pigalle

Four Seasons

Photographies de Sabine Pigalle

Sabine Pigalle compose un hymne universel à la nature, à la climatologie et à la symbolique du cycle de la vie à travers ces quatre portraits dans lesquels la nature reprend ses droits au point de dissimuler le visage des protagonistes.
Le printemps, marquant traditionnellement le renouveau, se caractérise par le foisonnement et la floraison des plantes. Dans les âges de la vie humaine, il symbolise la naissance, l’éveil aux forces premières, le début d’un nouveau cycle et le premier âge.
L’été est généralement perçu comme la saison où le soleil envoie le plus de lumière et de chaleur, il se caractérise par une abondance de blé et de fruits. Il est symbole du rayonnement de la nature, ainsi que de l’entrée dans l’état adulte. L’été est le moment de la maturation. Il est symbole de joie et de vie intense.
En automne, les arbres à feuilles caduques se préparent au sommeil pour l’hiver. Les feuilles, perdant la chlorophylle responsable de leur couleur verte, prennent la couleur d’autres pigments préalablement présents mais cachés par la présence de chlorophylle. Elles se colorent alors en jaune, orange, ou rouge. L’automne, même s’il invite au ralentissement, est encore une grande période d’activité avant le repos de l’hiver. Il symbolise une saison de la vie d’un homme, un troisième âge. L’homme devient ainsi conscient du monde dont il fait partie.
L’hiver coïncide avec les jours les plus courts et les températures les plus basses. Neige et glace sont principalement associées à cette saison. Pour survivre à l’hiver, certaines espèces animales ont développé des adaptations comportementales et morphologiques : l’hibernation et la couleur de la fourrure qui vire au blanc. Symboliquement, l’hiver est la saison de la vieillesse, des énergies qui se figent. C’est une fin de cycle. C’est le temps du renoncement, du détachement, pour entrer dans une dimension plus spirituelle.

Imagine est une exposition présentée par Helio du 13 janvier au 10 mars 2024 à la maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing ayant pour thème surréalisme et photographie. Photographies de Gilbert Garcin, Willy Del Zoppo, Daniel Liénard, Louise Narbo, Ayline Olukman, François Parmentier, Sabine Pigalle, Patrick Rimond, Myriam Rispens. Le témoignage en photo des amis de Gilbert Garcin : Fred Pereira, Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud. Le film Le Cabanon de mister G. de Rima Samman & Patrick Le Bescont.
 

VERNISSAGE LE SAMEDI 13 JANVIER A 16H
VISITES GUIDÉES A PARTIR DE 15H
ENTRÉE LIBRE

COLLAGES INTANTANÉS de François Parmentier


© François Parmentier

Collages instantanés

Photographies de François Parmentier

Inspirés du principe de l’écriture automatique, mes collages instantanés sont des expérimentations numériques réalisées en temps limité, en toute liberté, sans plan de départ (et sans résultat attendu), sans logique et hors de toute préoccupation esthétique établie. Chaque collage correspond à un instant de divagation qui laisse libre cours à la spontanéité, un voyage dans l’imaginaire sans contrôle de la raison et sans souci de cohérence. Le résultat final est le fruit du hasard, des images que j’ai sous la main, des idées qui me passent par la tête et de mon état d’esprit à l’instant T.

Imagine est une exposition présentée par Helio du 13 janvier au 10 mars 2024 à la maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing ayant pour thème surréalisme et photographie. Photographies de Gilbert Garcin, Willy Del Zoppo, Daniel Liénard, Louise Narbo, Ayline Olukman, François Parmentier, Sabine Pigalle, Patrick Rimond, Myriam Rispens. Le témoignage en photo des amis de Gilbert Garcin : Fred Pereira, Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud. Le film Le Cabanon de mister G. de Rima Samman & Patrick Le Bescont.
 

VERNISSAGE LE SAMEDI 13 JANVIER A 16H
VISITES GUIDÉES A PARTIR DE 15H
ENTRÉE LIBRE

dimanche 7 janvier 2024

INLAND, UN PAYSAGE INTÉRIEUR d’Ayline Olukman

© Ayline Olukman

Inland, un paysage intérieur
Photographies d’Ayline Olukman

Ayline Olukman compose ses photographies avec la rigueur d’un peintre classique. Dans son atelier, elle met en scène des corps et des natures mortes. En extérieur, elle construit des paysages comme des décors. Un escalier descendant vers la mer attend ses figurants. Le temps s’arrête, la splendeur s’érode. Plus loin, un groupe de perroquets se fige à jamais, perdu dans la lueur artificielle d’un diorama. Un flamant rose déploie ses ailes et se mue en chimère. Les végétaux se dessèchent et se fossilisent. Les teintes éthérées dépeignent un monde fantastique, un rêve étrange et impénétrable. L’artiste nous livre ainsi un récit fragmentaire, naturaliste et sensuel.
Le spectateur s’engouffre dans un jardin caché, il perd ses repères visuels, enivrés par tant de beauté.

Imagine est une exposition présentée par Helio du 13 janvier au 10 mars 2024 à la maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing ayant pour thème surréalisme et photographie. Photographies de Gilbert Garcin, Willy Del Zoppo, Daniel Liénard, Louise Narbo, Ayline Olukman, François Parmentier, Sabine Pigalle, Patrick Rimond, Myriam Rispens. Le témoignage en photo des amis de Gilbert Garcin : Fred Pereira, Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud. Le film Le Cabanon de mister G. de Rima Samman & Patrick Le Bescont.
 

VERNISSAGE LE SAMEDI 13 JANVIER A 16H
VISITES GUIDÉES A PARTIR DE 15H
ENTRÉE LIBRE

SCÈNES DE LA VIE ANTÉRIEURE de Louise Narbo


© Louise Narbo

Scènes de la vie antérieure
Photographies de Louise Narbo

Scènes de la vie antérieure est né, en novembre 2020, de la relecture de Voyage intérieur vers une terre oubliée. Celui ci, commencé en 2017, parlait du refoulé de la guerre d’Algérie. Différentes versions se sont succédées.
Depuis quelque temps, je me questionnais sur la richesse de ces écritures picturales, et je réfléchissais à une façon de les unifier, de les fluidifier un peu. C’est alors que j’ai commencé « Scènes de la vie antérieure ».
Ce dernier projet est, bien sûr, rattaché directement au Voyage intérieur, il en est une émanation, un diverticule. Il bénéficie cependant d’une certaine distance dû au travail d’élaboration commencé trois ans plus tôt.

Imagine est une exposition présentée par Helio du 13 janvier au 10 mars 2024 à la maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing ayant pour thème surréalisme et photographie. Photographies de Gilbert Garcin, Willy Del Zoppo, Daniel Liénard, Louise Narbo, Ayline Olukman, François Parmentier, Sabine Pigalle, Patrick Rimond, Myriam Rispens. Le témoignage en photo des amis de Gilbert Garcin : Fred Pereira, Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud. Le film Le Cabanon de mister G. de Rima Samman & Patrick Le Bescont.
 

VERNISSAGE LE SAMEDI 13 JANVIER A 16H
VISITES GUIDÉES A PARTIR DE 15H
ENTRÉE LIBRE

samedi 6 janvier 2024

EX-CITATIONS de Daniel Liénard


© Daniel Liénard

Ex-Citations
Photographies de Daniel Liénard

Parlons de l’onirisme, partie intégrante du surréalisme. Où se situe-t-il dans la construction d’une image ? Le choix initial du sujet surgit-il de l’inconscient ou du subconscient ? L’imagination et le rêve ont partie liée, mais inévitablement le rêve éveillé intervient.
On pense à la paranoïa critique chère à Salvador Dali.
Faut-il se livrer à l’analyse ?
Daniel Liénard

Imagine est une exposition présentée par Helio du 13 janvier au 10 mars 2024 à la maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing ayant pour thème surréalisme et photographie. Photographies de Gilbert Garcin, Willy Del Zoppo, Daniel Liénard, Louise Narbo, Ayline Olukman, François Parmentier, Sabine Pigalle, Patrick Rimond, Myriam Rispens. Le témoignage en photo des amis de Gilbert Garcin : Fred Pereira, Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud. Le film Le Cabanon de mister G. de Rima Samman & Patrick Le Bescont.
 

VERNISSAGE LE SAMEDI 13 JANVIER A 16H
VISITES GUIDÉES A PARTIR DE 15H
ENTRÉE LIBRE

HUMAZOOÏQUE de Willy Del Zoppo


© Willy Del Zoppo

Humazooïques
Photographies de Willy Del Zoppo

D’origine italo-néerlandaise, Belge et Liégeois, polyglotte et universitaire, je me suis lancé dans la photographie en 2000 avec le projet Humazooïques, dont sont extraites les photographies présentées dans le cadre de  l’exposition « Surréalisme ». Ces images proposent des visions de la réalité déconcertantes. Elles sont issues de plusieurs séries intégrées dans Humazooïques.
Retraité récemment de l’enseignement, je continue à pratiquer la photographie et à exposer. En janvier 2024 commence la monstration de mon travail sur Auschwitz-Birkenau, « Burning Memory », à la Kazerne Dossin (Malines), grâce notamment au soutien de la galerie Vrais Rêves, de Lyon, qui représente une partie de ma production depuis plusieurs années, mais également grâce à l’association Helio, dont je suis membre.
Humazooïques est un néologisme qui désigne l’ensemble de mon œuvre photographique.
On y retrouve l’adjectif « humain », valeur qui est au cœur de mes préoccupations photographiques et philosophiques. Intervient également le terme « zoo », au sens d’un capharnaüm qui n’est qu’apparent. Enfin, le dernier élément , « ïques  » suggère la mosaïque entendue comme un assemblage de parties hétérogènes destinées pourtant à produire une cohérence implicite.
Cette série propose une répartition tripartie dont le fondement philosophique est le matérialisme et la physique atomique :
De la Nature des Choses traite de l’Inanimé.
De la Nature des Êtres est dédié au Vivant.
De la Nature de l’Art propose en images une  réflexion sur les modes de la création artistique.

Imagine est une exposition présentée par Helio du 13 janvier au 10 mars 2024 à la maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing ayant pour thème surréalisme et photographie. Photographies de Gilbert Garcin, Willy Del Zoppo, Daniel Liénard, Louise Narbo, Ayline Olukman, François Parmentier, Sabine Pigalle, Patrick Rimond, Myriam Rispens. Le témoignage en photo des amis de Gilbert Garcin : Fred Pereira, Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud. Le film Le Cabanon de mister G. de Rima Samman & Patrick Le Bescont.
 

VERNISSAGE LE SAMEDI 13 JANVIER A 16H
VISITES GUIDÉES A PARTIR DE 15H
ENTRÉE LIBRE

vendredi 5 janvier 2024

HOMMAGE A MISTER G de Gilbert Garcin

© Gilbert Garcin - Galerie Camera Obscura

Hommage à Mister G
Photographies de Gilbert Garcin

Gilbert Garcin est né à la Ciotat en 1929. Plusieurs décennies dans la vente de luminaires le familiarisent avec l’art de l’éclairage. Devenu jeune retraité, c’est à l’occasion d’un stage aux Rencontres d’Arles qu’il s’enthousiasme pour la technique du photomontage.
Il s’en inspire alors pour élaborer, sur une simple table, des décors minimalistes dans lesquels il dispose des figurines cartonnées. Tour à tour scénariste, metteur en scène et (avec la complicité de son épouse Monique) acteur de ce mini-théâtre, Gilbert Garcin invente un monde en noir et blanc où se côtoient l’humour, le pathétique et l’absurde.
Fables philosophiques, réflexions humanistes empreintes de légèreté et de poésie, ses photographies parcourent des thématiques universelles comme l’amour, le temps, la gloire, la solitude ou la liberté. De son propre aveu, les interprétations en sont multiples, voire contradictoires. C’est un monde d’ombre et de lumière, dans lequel il nous laisse trouver notre chemin.
En seulement deux décennies, Gilbert Garcin a conçu plusieurs centaines d’images qui ont été exposées dans de nombreux pays. Elles sont présentes dans des collections publiques ou privées, parmi lesquelles la Maison Européenne de la Photographie (Paris), le Fonds National pour l’Art Contemporain (Paris), Veendam Artotheque (Pays-Bas), West Collection (Philadelphie) et Titze Collection (Vienne/Autriche).
En 2013, les Rencontres internationales de la photographie d’Arles consacrent à Gilbert Garcin une rétrospective et en font une des attractions de l’édition. La même année, il est exposé à Kobé et Istanbul.
Gilbert Garcin meurt dans son sommeil le 17 avril 2020 à Marseille, à l’âge de 90 ans.

Imagine est une exposition présentée par Helio du 13 janvier au 10 mars 2024 à la maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing ayant pour thème surréalisme et photographie. Photographies de Gilbert Garcin, Willy Del Zoppo, Daniel Liénard, Louise Narbo, Ayline Olukman, François Parmentier, Sabine Pigalle, Patrick Rimond, Myriam Rispens. Le témoignage en photo des amis de Gilbert Garcin : Fred Pereira, Bernard Plossu, Christian Ramade, Olivier Reynaud. Le film Le Cabanon de mister G. de Rima Samman & Patrick Le Bescont.
 

VERNISSAGE LE SAMEDI 13 JANVIER A 16H
VISITES GUIDÉES A PARTIR DE 15H
ENTRÉE LIBRE